Kamerun! Une guerre cachée aux origines de la Françafrique (1948 - 1971)-Poche

Thomas Deltombe, Manuel Domergue, Jacob Tatsitsa

16,50 ttc

2 en stock

L’ouvrage retrace l’histoire de la guerre contre l’Union des populations du Cameroun (UPC), parti indépendantiste crée en 1948. De 1955 à 1971, la France a mené au Cameroun, selon les auteurs, une guerre secrète, qui fait des dizaines de milliers, peut-être davantage, de morts.

Durant quatre années, les auteurs ont enquêté en France et au Cameroun, ont retrouvé de nombreux témoins : militaires, combattants nationalistes, rescapés. Ils ont trouvé et consulté des milliers de documents d’archives.[réf. souhaitée]

Le livre raconte comment furent, d’après les auteurs, « assassinés »3 les leaders de I’UPC : Ruben Um Nyobe en 1958, Felix Moumié en 1960 et Ernest Ouandié en 1971, et comment L’administration et l’armée françaises et leurs exécutants locaux ont conduit sur des années la répression : bombardements, escadrons de la mort, lavage de cerveau, torture…

Le livre traite essentiellement du « Cameroun français »3. Les auteurs montrent comment la France a écrasé le mouvement indépendantiste camerounais, porté par l’Union des populations du Cameroun (UPC), pour garder la mainmise sur ce pays stratégique que Paris administrait sous la forme d’une tutelle de l’ONU.

Selon diverses sources citées par Thomas Deltombe, Manuel Domergue et Jacob Tatsitsa, ce conflit oublié, qui a débuté au milieu des années 1950 et s’est poursuivi après l’indépendance formelle du pays le , aurait fait plusieurs dizaines de milliers de morts4. Depuis lors, le Cameroun est considéré comme un pays clé de la « Françafrique »5.